e
  Les dernières parutions :

9 Morts par Quelques Nuits d'Hiver
OVNI

Ils sont huit à avoir été invités en plein hiver par leur ancien ami Richard Langlois, un industriel qui a réussi, dans un ancien hôtel isolé en haute montagne, au-dessus de Zermatt, dans les Alpes suisses.

Et voilà que dès la première nuit, l’industriel meurt dans une bourrasque de neige, après une chute vertigineuse dans l’abîme du haut du seul pont reliant l’hôtel à la vallée. Est-ce un accident ? L’angoisse s’installe alors que, peu après, deux nouveaux cadavres viennent éclaircir les rangs des invités.

Sur un pitch devenu célèbre depuis les Dix petit Nègres d’Agatha Christie ou Six hommes morts de Stanislas-André Steeman, un suspens étouffant, avec pour cadre le huis-clos d’une gigantesque bâtisse aux recoins sans nombre isolée par une tempête de neige.

 


Obstinément des femmes des chats et des oiseaux
LE PÉDALO IVRE

Obstinément des femmes des chats et des oiseaux est un recueil tout à fait réussi. Andrevon, écologiste de la première heure, libertaire radical pour qui la littérature d’anticipation avait été un moyen de dire un monde qui courait à sa perte et dont nombre des intuitions se sont révélées d’une justesse étonnante avec le temps, est tout entier dans ce recueil où l’érotisme, la politique, l’amour d’une nature menacée se conjuguent dans des poèmes aux vers courts qui font des staccatos rageurs ou ironiques, un peu à la manière de ces tireurs isolés qui mènent un combat désespéré dans une ville déjà submergée par l’ennemi. Le ciment de toutes ces obsessions ? Le rêve, bien entendu, ce vieux carburant surréaliste qui est aussi une énergie renouvelable à l’infini :

Ce rêve
aux frontières déchirées
ce rêve
aux grands sursauts de truite
ce rêve
qui vient se coller à mes draps
ce rêve au tendre
ma source ma sève
surtout ne me réveillez pas.


 


Le Travail du Furet
ActuSF

Centrum, futur proche. La maladie a été éradiquée par la science. Pour maintenir un certain niveau de vie et éviter la surpopulation, des tueurs mandatés par l'État doivent éliminer 400 000 personnes chaque année. Riche, pauvre, homme, femme, personne n'y échappe. Mais les victimes sont-elles vraiment désignées au hasard ? C'est lorsque le Furet commence à en douter que les ennuis lui tombent dessus... Aura-t-il la force de se rebeller ?

Livre culte, naviguant entre polar et dystopie, Le Travail du Furet est un roman coup-de-poing, sans concession sur les dérives de nos sociétés. Il est ici accompagné de sept nouvelles qui lui font écho et qui sont autant de cris d'alarme pour notre avenir. Retrouvez également, pour la première fois publié, le synopsis du tome 2 qui n'a jamais vu le jour.

Une édition incontournable pour les amateurs d'imaginaire.

 


Les parutions récentes :


Les retombées
Passager Clandestin

En 1979, Jean-Pierre Andrevon imagine un coin de France, le jour d’Après.

« Je m’excuse, Monsieur. Je ne peux vraiment rien vous dire. C’est le secret militaire. Croyez bien que seules des raisons de sécurité sont en cause. Il ne faut en aucun cas vous affoler. Nous avons la situation bien en main. Tout danger est écarté dans l’immédiat. Maintenant je dois vous demander instamment de monter dans le camion. Nous ne pouvons pas perdre davantage de temps… »

On ne sait ni où, ni comment, ni pourquoi, mais c’est arrivé. Ces quelques individus épars se sont trouvés dans le brouillard lourd et épais, et se serrent les coudes en attendant d’en savoir plus. Plus sur ce qui s’est passé. Plus sur la réalité des radiations qui les entourent. Plus sur l’avenir du pays. Du monde. Et encore plus sur leur chance de survie. Au bout de leur errance dans la campagne française, certaines réponses ne vont pas tarder à surgir. Paru pour la première fois en 1979, l’année de l’accident de la centrale de Three Mile Island, « Les retombées », nouvelle d’anticipation inquiétante et sombre, offre un scénario possible de la catastrophe nucléaire et de la gestion d’urgence mise en œuvre par les autorités. L’objectif : effacer toute trace de l’accident, faire comme si ce qui n’aurait jamais dû se produire n’avait jamais eu lieu.

 

Aubes Trompeuses
Clef d Argent

Je suis arrivé à l'orée d'un mail qui n'est plus qu'un tapis d'herbe carbonisé. Sur un banc de pierre, deux formes penchées qui s'accolent évoquent deux amoureux. Dans les deux cas l'arrière du crâne est éclaté à l'identique sur une bouillie d'esquilles, de sang figé, de mèches raidies. Double suicide? Ou est-ce moi qui, lors d'une précédente expédition?... Je ne m'en souviens pas. Et puis quelle importance? L'important, c'est que je trouve quelqu'un. Que je ne sois pas sorti pour rien. Mon temps utile s'écoule. Bientôt, je devrai rentrer.

 

Autre projet ayant mis « un certain temps » (comme disait Fernand Reynaud) à se concrétiser, Demain le monde, un choix de 22 nouvelles couvrant l’essentiel de ma — sob — carrière, et choisies parmi mes textes les plus  représentatifs de mes thèmes de prédilection (écologie, fin du monde…) vient également d’apparaître sur les étals. Édité par le Bélial’, sous la direction littéraire de Richard Comballot, l’ouvrage, fort de plus de 600 p., comprend une préface du directeur littéraire et une longue « lettre ouverte » de mon vieil ami George W. Barlow, la couverture étant évidemment de Caza. Il ne vous en coûtera que 29 €, mais le volume est également disponible en téléchargement. Pour cela, il suffit de vous rendre sur le site de l’éditeur.

 

Troisième recueil de nouvelles en marge aux éditions de La Clef d'Argent, 66 Synopsis est sorti au joli mois de mai. J'aimerais aussi vous dire que l'ouvrage  est  en bonne place aux étals de toutes les bonnes librairies. Mais La Clef d'Argent est un tout petit éditeur (ce n'est pas lui faire offense, non plus qu"à son papa Philippe Gindre, que de le préciser), aussi ne puis-je qu'engager  qui voudrait se le procurer à le réclamer et le commander.

 

La Maison qui glissait
POCKET (réédition)

« Mon Dieu… c’est la fin du monde. »

Un immense fracas le réveille. Le tonnerre ? Peut-être… Le jour pointe, la chaleur est déjà étouffante dans l’appartement minuscule occupé par Pierre au 13e étage de sa tour de banlieue. Ensommeillé, il entrouvre le rideau de la fenêtre depuis son lit… et demeure pétrifié par le panorama qui se révèle à lui. Un brouillard poisseux bouche l’horizon, c’est à peine s’il distingue la silhouette de la tour des Tilleuls à quelques dizaines de mètres de là. Le brouillard, avec une telle canicule ?... Ainsi débute le cauchemar pour tous les résidents de cette barre HLM coupée du monde par un mur cotonneux qui semble abriter de terrifiantes créatures, une réclusion forcée qui va contraindre les habitants à s’organiser pour faire face à l’indicible et révéler la vraie nature de chacun. Car après tout, le pire n’est peut-être pas dans la brume…

Et d’ailleurs, d’où vient-elle, cette brume ?

 

TRES LOIN DE LA TERRE

La trilogie de mes space-opera des années 70
Le temps des grandes chasses, La Guerre des Gruulls et Le dieu de lumière, éditée en 2009 chez Bragelonne grâce à Laurent Genefort, vient d'être rééditée, sous une nouvelle couverture, chez France-Loisir. Ça s'arrose.

 

NOUVELLES DE POCHES
528 récits minuscules

Il s'agit, comme on pourrait le deviner, de nouvelles plus que brèves, qui ont la particularité de tenir en une seule phrase.

Exemples:
Bob McCornik, l'explorateur bien connu, dut pagayer pas moins d'une semaine dans les eaux infestées de caïmans des bayous de son quartier avant de trouver enfin, exténué, un Casino encore ouvert.

Au grand désappointement de ma femme qui, je tiens à le préciser, en avait eu l'idée, la SPH de la ville a refusé de nous prendre grand-mère pour la piètre raison qu'en trop piteux état, à moitié pelée et faisant sous ses jupes, elle n'aurait eu aucune chance d'être adoptée.

M'étant aperçu depuis un certain temps déjà que le sexe de ma femme était de plus en plus fréquenté, j'eus l'explication de cette ferveur en constatant que, dans le Guide du Routard de mon quartier, il était recommandé avec les arguments suivants : Bon accueil, services "comme à la maison", donne toute satisfaction, prix modique.

Vous en voulez d'autres? Rassurez-vous, il en reste 523 dans le volume ! 

 

LES GUERRIERS DE LA NUIT
Éditions Flammarion

En revenant d'une soirée arrosée, Philip White, un des fils du big boss de South Energy, qui exploite gisements pétroliers et mines d'uranium en Arizona, sur le territoire navajo, est tué d'une flèche en pleine poitrine. Pointe de silex, empennage de plumes d'aigle, comme en utilisaient les guerriers indiens un siècle et demi plus tôt. Val Santamaria, agent du FBI basé à Phœnix, est envoyé sur place pour enquêter. Meurtre crapuleux, vengeance ? Le jeune policier, lui-même d'ascendance navajo, va tenter de remonter la piste d'une mystérieuse tribu en grande partie exterminée dans les années 1860, les Guerriers de la Nuit, alors que les meurtres se succèdent dans la famille White. Et si les coupables étaient des fantômes remontés de la nuit des temps ? Western moderne avec une intrigue policière et une empreinte fantastique, Les Guerriers de la nuit m'a été l'occasion de visiter un peuple qui fait mon admiration depuis toujours. Pour donner à ce récit la couleur locale nécessaire, mais aussi sa véracité dans le détail, j'ai reçu l'aide de Marie et Pierre Cayol (lui ancien condisciple des Beaux-Arts de Grenoble), qui séjournent chaque année en territoire navajo, et à qui je suis redevable de l'écriture de ce thriller au pays de John Ford.


LE MONDE ENFIN
Pocket

Une épidémie a ravagé l'humanité. La nature a repris ses droits. L'homme a-t-il encore une chance ?

Un vieil homme à cheval parcourt la France, vidée de ses habitants comme la totalité de la planète, à la suite d'une pandémie foudroyante quarante-cinq ans plus tôt. En chemin, il traverse des villes envahies par la végétation et peuplées par des animaux sauvages, ainsi que quelques communautés de survivants octogénaires. Au crépuscule de sa vie, égrenant ses souvenirs, il veut une dernière fois voir la mer.
Dans ce monde désert, quelques destins se croisent : une femme cherche désespérément à mettre un enfant au monde, l'équipage de la première expédition avortée vers une autre étoile atterrit en catastrophe. Mais l'existence de ces survivants n'est peut-être pas due au hasard : quel est ce météore bleu vif que les rescapés aperçoivent parfois dans le ciel ? Un espoir venu d'ailleurs ou le dernier signe de l'apocalypse ?

Cet ouvrage a reçu le Prix Julia Verlanger

http://www.pocket.fr/site/le_monde_enfin_&100&9782266203814.html